SONDAGES     VEDETTE     TELE

Présentement EN FEU


La baisse du taux directeur de juillet est compromise


PUBLICATION
Eve Demers
28 juin 2024  (0h45)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS




Banque du Canada
Crédit photo: Instagram

La Banque du Canada pourrait revoir sa décision de baisser le taux directeur prévue en juillet suite à une hausse inattendue de l'inflation.

Les économistes s'inquiètent de l'impact de l'augmentation des prix des services sur l'Indice des prix à la consommation (IPC).
Statistique Canada a récemment publié des chiffres alarmants sur l'inflation, surprenant de nombreux analystes.
« L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 2,9 % d'une année à l'autre en mai, en hausse par rapport à la progression de 2,7 % enregistrée en avril. »

Cette accélération de la croissance de l'IPC global est principalement due à la hausse des prix des services, qui ont augmenté de 4,6 % en mai après une hausse de 4,2 % en avril.
« L'accélération de la croissance de l'IPC global a été en grande partie attribuable à l'augmentation des prix des services, qui ont progressé de 4,6 % en mai après avoir augmenté de 4,2 % en avril. La hausse plus marquée des prix des services a été surtout attribuable à la croissance des prix des services de téléphonie cellulaire, des voyages organisés, des loyers et du transport aérien. Les prix des biens (+1,0 %) ont crû au même rythme qu'en avril. »

Douglas Porter, économiste en chef de BMO, exprime un certain pessimisme concernant la possibilité d'une baisse du taux directeur en juillet.
« Il ne fait aucun doute que ce n'est pas ce que la Banque du Canada souhaitait voir. Cela réduit clairement les chances d'une nouvelle baisse des taux [le 24] juillet. »

Randall Bartlett, économiste au Mouvement Desjardins, souligne l'importance des prochains rapports économiques :
« Les prochains chiffres sur l'emploi et l'inflation revêtiront une importance accrue. »

La décision finale de la Banque du Canada pourrait dépendre de ces nouvelles données.
La hausse des prix des services, notamment dans les secteurs de la téléphonie cellulaire, des voyages, des loyers et du transport aérien, pose un défi majeur. Les économistes suivront de près les prochaines publications statistiques pour évaluer les chances d'une baisse des taux.
Source : Mon Fric
La baisse du taux directeur en juillet semble maintenant compromise
SONDAGE
28 JUIN   |   296 RÉPONSES
La baisse du taux directeur de juillet est compromise

Croyez-vous qu'il y aura une baisse du taux directeur?

Oui13344.9 %
Non16355.1 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques

ROSEPINGOUIN.COM
COPYRIGHT @2024 - TOUS DROITS RÉSERVÉS.
TERMES  -  POLITIQUES  -  CONSENTEMENTS