Des soldats russes veulent matcher des Ukrainiennes sur Tinder

Publié le 1 mars 2022 à 4h35
PAR

Originaire de Kiev, Dasha Synelnikova est une Ukrainienne de 33 ans. En raison de l'attaque russe, elle a changé sa localisation sur Tinder. Elle a eu la grande surprise d'obtenir plusieurs matchs Tinder avec des soldats russes.

« Je vis en fait à Kiev, mais j'ai changé mes paramètres de localisation pour Kharkiv après qu'un ami m'a dit qu'il y avait des troupes russes partout sur Tinder. Je ne pouvais pas en croire mes yeux quand ils ont surgi en essayant d'avoir l'air dur et cool. »

image

Curieuse, elle a décidé d'entrer en contact avec un dénommé Andrei, dont la photo de profil le montrait tenant un fusil Kalachnikov.


Ce dernier s'est montré charmant en parlant de son ancienne profession d'ingénieur et de sa passion pour les voyages.

Dasha lui a alors demandé s'il prévoyait se rendre en Ukraine prochainement.
Comme les troupes russes ont reçu l'ordre d'éteindre leurs téléphones, le soldat a semblé vouloir brouiller les pistes en expliquant qu'il n'était pas autorisé à entrer dans le pays depuis l'annexion de la Crimée en 2014.

Il a fini par admettre que :

« Personne n'aime la Russie en ce moment ».

Source: Vanity fair
10 dernières chroniques