Guillaume Lemay-Thivierge parle des préparatifs de son mariage

Publié le 25 août 2022 à 19h16
PAR

En entrevue avec le magazine 7 Jours, le comédien et animateur Guillaume Lemay-Thivierge s'est ouvert sur les préparatifs de son mariage avec Émily Bégin.

D'entrée de jeu, Guillaume a raconté :

« C'est Émily qui mène la barque et elle est très active. Le gros du travail est fait: les invitations sont lancées, l'endroit et le menu sont choisis, et là, on est dans le plaisir de choisir les chansons. Il y aura aussi un beau spectacle durant notre mariage, parce que beaucoup des invités font partie du milieu artistique et savent chanter. J'aide Émily, c'est certain, mais mon niveau d'implication n'est pas le même. Pas parce que ça ne m'intéresse pas, mais simplement parce que des choses lui tenaient plus à coeur, comme la décoration, par exemple. Les préparatifs vont donc très bien, et ce sera un beau mariage. »

Il a ajouté :


« Je peux dire que, dans l'histoire de mes parents, la religion a été très présente. Ils ont donc fait le choix de nous élever, mon frère et moi, dans l'absence de religion, mais dans la présence de l'amour continuel. Je n'ai donc pas eu de baptême, de première communion, etc. Cela dit, le jour où la femme que j'aime de tout mon coeur m'a proposé de célébrer notre amour et d'en faire une fête de bonheur et de joie, j'ai été charmé par l'idée. »

« Après réflexion, j'ai eu envie de proposer à ma future femme un mariage classique et religieux, à l'église, car l'Église représente une grande partie de l'histoire de notre peuple. J'aime les moments solennels, les moments émotifs et émouvants, et je crois que le rêve d'Émily de se marier est devenu le mien à force de le nourrir et de préparer tout ça avec elle. Pour moi, l'engagement ultime est d'avoir des enfants, et c'est aussi pour eux que j'ai décidé de célébrer de façon grandiose l'amour, qui sera selon moi le meilleur but à atteindre de toute leur existence. J'aime Émily d'un amour profond, et nous allons célébrer ça avec les gens que nous aimons. »

Enfin, Guillaume a indiqué qu'il y aura une centaine d'invités à la cérémonie :

« Si on avait pu se marier à la date prévue, mon père aurait été là. Maintenant, je me retrouve à me marier sans avoir aucun de mes parents près de moi. C'est dommage, mais, d'un autre côté, c'est une chance que mes parents soient partis rapidement, sans trop souffrir. Il n'y a pas eu de perte d'autonomie ou d'acharnement... J'aurais aimé qu'ils vivent ça avec nous, mais j'aurais surtout aimé qu'ils connaissent davantage mes enfants. »

AUTRE ARTICLE QUI POURRAIT VOUS INTÉRESSER :

Avec transparence, Guillaume Lemay-Thivierge revient sur la controverse du vaccin

Source : 7 Jours
10 dernières chroniques
pub